Impact financier et organisationnel de la crise du covid-19

Chères adhérentes, Chers adhérents,

   J’espère que vous allez toutes et tous bien. Nous venons de traverser un événement inédit qui probablement laissera des traces. Certains d’entre-nous se sont vus fragilisés, et je leur souhaite de tout cœur de pouvoir surmonter cette épreuve.

   Notre association doit elle-même faire face à des difficultés d’ordre organisationnelles et financières: Nous nous sommes efforcés de maintenir une activité distancielle et/ou présentielle quand cela a été possible, et je tiens à remercier et féliciter l’ensemble de nos salariés pour avoir su s’adapter pendant cette épreuve. Malheureusement, pour certaines activités, malgré nos réflexions, cela était impossible de par les règles sanitaires qui s’imposaient.

   Rappelons le, Agora est une association à but non lucratif qui « vise à permettre au plus grand nombre de partager des expériences artistiques et culturelles qui favorisent l’esprit de découverte et d’ouverture, l’épanouissement personnel, le lien social, la tolérance entre les individus ». Elle s’appuie pour cela sur une équipe bénévole et professionnelle. Depuis le début de la crise notre association a bénéficié d’une aide de l’État (le dispositif d’activité partielle), pour faire face à la baisse d’activité, mais il est important de noter que ce dispositif ne couvre que très partiellement le montant des remboursements potentiels et cela pour trois raisons:

• nos enseignants doivent être salariés à l’année dans le cadre de la convention de l’animation, et l’aide ne porte que sur les heures annulées.

• les montants des cours comprennent aussi d’autres frais d’activités qui ne sont pas couverts par le dispositif,

• le dispositif n’a été activé que sur les heures non réalisées. Les activités assurées en distanciel étaient donc naturellement décomptées des demandes faites à l’État.

   En toute transparence, le remboursement des séances qui ont dû être annulées expose notre association à un risque financier pouvant compromettre sa pérennité. Le bureau d’Agora a donc considéré que les décisions concernant les modalités d’éventuels remboursements devaient être traitées le plus démocratiquement possible à partir d’éléments chiffrés (Aides perçues, cours annulés, reportés) lors de l’Assemblée Générale du 9 septembre 2020 à 18h30 à la médiathèque L’Autre Lieu. Vous êtes cordialement invités à y participer.

En tant qu’adhérent.e.s, votre décision sera souveraine et légitime.

Me tenant à votre disposition pour en échanger et vous remerciant de votre fidélité dans ce contexte difficile.

Très cordialement,

Pour le bureau, Frédéric Pelhate | Président