Contes, théâtre d’objets… – 30 nov.

Irina Dachta c’est une grande petite dame qui traîne ses objets magiques comme d’autres traînent leurs casseroles.

Débarquée d’un pays lointain avec sa chapka, elle nous accueille et sans en avoir l’air elle nous embarque dans son histoire, une aventure, que dis-je : une épopée ! Avec des larmes et des éclats de rire, comme dans un roman russe mais en moins long.

AGORA et le Collège G.Brassens accueillent conjointement cette création pour une résidence avant sa sortie dans le cadre du projet théâtre du collège.

 

 

Vendredi 30 novembre – 20h30
Lieu :
Collège G. Brassens
Durée : 1h
Public : A partir de 12 ans

 

Billetterie : Tarifs Agora

1- Sur place à Agora
Achat de billets sans frais de location.
Nb: abonnement trois spectacles et tarif SORTIR uniquement en vente à AGORA.

2- Sur internet – interface YURPLAN
(frais de location, fermeture des ventes fin de matinée pour le soir)

 

 

Production : Compagnie Zusvex

Equipe
Idée et jeu :  Marie Bout
Mise en scène : Pierre Tual
Contes : Achille Grimaud
Comptines : Sylvain Levey
Mises en voix : Anne-Laure Pigache et en musique : Pascal Thollet
Scénographie : Maïté Martin – Construction : Maïté Martin et l’Association In Situ (Brionne)
Lumière : Gweltaz Chauviré
Veilleuse : Fanny Bouffort
Administration : Justine Le Joncour

Crédit visuel : Brice Postma

Soutiens
Coproductions : Bouffou Théâtre à la Coque – Hennebont, Ville de Lorient, Couesnon Marches de Bretagne-Centre culturel du Coglais, Ville de Rennes, Au bout du plongeoir et les fabriques -Thorigné-Fouillard.
Soutiens et résidences : Théâtre du Cercle – Rennes, , Centre Culturel Le Volume – Vern-sur-Seiche, Office Culturel de Mauron, Centre Culturel La Ville Robert-Pordic, Centre Culturel Bleu Pluriel – Trégueux, La Balise – Lorient, Théâtre Le Strapontin- Pont-Scorff et la Bande à Grimaud, , Le Samovar – Bagnolet
La Compagnie Zusvex est soutenue par le Conseil régional de Bretagne et le Conseil Départemental d’ille-et-Vilaine.

 

 

Marie Bout propose d’emmener les spectateurs dans un conte naïf retraçant l’épopée incroyable vécue par son personnage, Irina Dachta.

Avec Irina Dachta, Marie Bout parle à ses spectateurs droit dans les yeux. Elle invente un langage imagé et fantaisiste utilisant les vocabulaires modestes et universels du théâtre d’objets et du conte. Elle s’autorise à dire tout haut ce qu’on pense tout bas, même quand c’est noir et cruel. Elle le fait toujours avec beaucoup d’humour, parce qu’elle croit que par le rire on peut éviter le pire.

Avec ce nouveau spectacle, Marie Bout souhaite inviter le public à jouer avec elle le temps d’une soirée, pour cultiver ensemble le goût de la rencontre, le goût d’inventer et de raconter, le goût de rire toujours. Et à la fin, avant de se dire au revoir, prolonger un peu la fête en partageant une soupe sur le plateau et pourquoi pas trinquer ensemble.